Romen Koreldy


pegi
 
[!] FORUM FERMÉ [!]

Les nouvelles inscriptions ne sont plus acceptées. Pour plus d'informations sur la fermeture du forum, merci
de vous rendre sur ce sujet : cliquez ici.


Partagez | 
 

 Romen Koreldy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Romen Koreldy   Dim 6 Jan - 23:06

Romen Koreldy
« Bien. Garde ta bourse prête. »


Informations Générales


Nom :Koreldy
Prénom :Romen
Surnom :/

Âge :35
Sexe :masculin

Date de naissance :25 janvier 1156
Nationalité :français de naissance
Lieu de naissance :Paris



Synchronisation


Groupe :Hors-la-loi mercenaire
Armes :hache à deux mains, épée à une main

Ancêtre(s) :/
Descendant(s) :/

Période ? :Assassin's creed

Données Physiques
Poids :75 kgTaille :1m80
Yeux :vertsCheveux :noirs
Corpulence :musculature saillante

Marque(s) Corporelle(s) :des cicatrices liées à sa profession, et sur l'épaule droite, la lettre Psi qui est une brûlure faite au fer.
Objet(s) fétiche(s) :sa hache à deux mains.
Accessoire(s) :Equipements de mercenaire.
Données Mentales
Phobie ? :Etre à nouveau marqué au fer rouge. S'éloigne de tout fer rougeoyant.
Manie(s) ? :Porter a main au pommeau de son épée.
Rêve :Etre un jour connu pour un haut-fait et non un contrat ayant mal tourné.

Caractère :Bon vivant, Romen apprécie la compagnie qu'il peut avoir, même si, généralement, le peu qu'il a sont dues à son travail de mercenaire. Il ne s’attache que rarement à des personnes, de crainte de devoir remarquer des larmes aux yeux de ceux en qui il aurait placé sa confiance, cela ne l’empêche pas d’aider quelques personnes de façon volontaire pour leur tenter de leur rendre la journée moins désagréable. Lorsqu'il prend une arme en main, sa personnalité change totalement. Il sait que lorsqu'il dégaine, il y a une chance que se soit sa tête qui tombe. Il fait ce qu'il peut pour clore le combat le plus rapidement possible. Prendre des vies ne le dérange pas, tant qu'il y a une raison à ce geste.

Sexualité :hétéro
Biographie
"Tu n’as pas les qualités requises pour récupérer la gestion de mes terres après ma mort. Tu seras donc envoyé dans les ordres." Tels étaient les premiers mots que Romen entendit de la part de son père le jour de son quinzième anniversaire. Le jeune adolescent ne comprenait pas pourquoi de tels mots lui étaient dits, encore moins pourquoi en ce jour. Peut-être pour qu'il soit marqué à vie par cette remontrance. Cependant, il faisait tout pour que sa famille soit fière de lui. Mais visiblement, il n’y parvenait pas. C’était donc son frère, plus jeune de 2 ans, qui était le favori de la famille.
Il était vrai que Romen n’était pas le meilleur en gestion, mais s’il devait devenir prêtre, alors il ne comprenait pas pourquoi son père s’était acharné à lui faire apprendre le fonctionnement de l’économie de ses terres, la seule et unique raison pour laquelle les Koreldy appartenaient à la petite noblesse.
Durant les mois qui suivirent, le jeune homme ressassait jours et nuits ces deux petites phrases plus que blessante. Un jour, alors qu'il devait accompagner son père jusqu'aux terres pour vérifier la bonne avancée des récoltes, Romen décida d’agir autrement. Le début du chemin se passa sans encombre. Mais au bout d’une demi-journée à cheval, ils mirent pied à terre. Le père avait entendu que l’une des personnes travaillant pour lui se laissait aller à la facilité de la fainéantise.
Le garçon laissa son père s’occuper de cette affaire, et mit ce temps à profit pour filer droit devant lui, durant deux jours, à la recherche d’une caserne militaire. Le chemin fut aisé, c’est lui qui gardait les provisions. Il se rationna quelque peu, et lorsqu'il arriva dans une petite ville, il chercha et trouva ce qu'il voulait. Sa carrure fit rire plus d’un soldat quand il réclama à intégrer les rangs. Par un heureux hasard, l’un des plus gradés passait à ce moment là et donna une chance au jeune homme. Il désigna un soldat récemment recruté, et leur demanda de se diriger vers les lieux prévus pour l’entrainement.
"Ce combat se déroulera à armes égales. Vous aurez tous deux la même épée, et aucune armure. Le combat se terminera au premier sang. A l’issue de ce duel, je déciderai ce qu'il adviendra."
Romen reçu une épée à une main. Il fit quelques moulinets avec tandis que son adversaire retirait son armure de cuir. Lors qu'ils furent prêts, l’adolescent décida de tenter le tout pour le tout. Il tenta de donner un coup avec son arme avant de sauter en arrière et de lancer sa lame. La chance était avec lui, la lame se planta dans le mollet de son adversaire, qui mit genou à terre, et retira l’arme en prétextant que ce n’était pas loyal comme coup.
"J’ai dis que vous seriez à armes et armures égales. Pas intelligence. Ce jeune homme a tout à fait les qualités requises pour un soldat. On le prend, malgré ses airs de jeune nobliau."

Romen sourit à celui qu'il venait de battre en duel, de façon déloyal se disait-il, mais au moins, il avait réussit à avoir ce qu'il voulait. Durant les années qui suivirent, il fut donc formé au maniement des armes, ainsi qu'à la stratégie militaire. Il mena durant ce temps une vie différente de ce qu'il pensait. Bien moins stricte. Il jouait aux cartes, parfois allait se saouler à une taverne, le tout avec ces compagnons d’armes. Rares étaient leurs interventions. Cependant, il se souvint de la dernière qu'il fit.

Romen fut réveillé à l’aube par ceux avec qui il dormait. Son détachement avait été loué, de façon plus ou moins légale, par un noble un peu trop sévère avec les personnes de ses terres. Il réclamait une aide supplémentaire pour pouvoir protéger sa demeure et lui. Tout se passa plutôt bien, sauf au moment où les villageois décidèrent de franchir les barricades de fortune. Les ordres étaient que rien de vivant ne devait passer. Donc seuls les cadavres passaient les barrières. En théorie.

En voyant le nombre de personnes tuées, juste parce que c’était un ordre, il décida de s’en aller. De partir au plus vite. L’or prévalait sur l’innocence à présent ? Il n’avait à y croire. Sa tentative de fuite ne passa pas inaperçue. D’autant qu'il n’était pas le seul à essayer. Tous ceux qui voulurent déserter pour diverses raisons, furent marqués à l’épaule d’un signe en forme de trident, psi, puis envoyés quelques années au bagne.

A leur sortie, tous durent retrouver une activité ou une autre. Romen décida de travailler en tant que manutentionnaire, et commença à économiser, afin de pouvoir reprendre les armes, mais plus dans l’armée. Le temps passa, l’argent s’accumula difficilement, et il réussit à se faire forger une hache à deux mains ainsi qu'une cotte de mailles. Dès le lendemain de ses achats, il commença son activité de mercenaire.

Les contrats le menèrent dans divers pays, mais un jour, un homme lui proposa de refaire sa vie dans un autre pays, s’il défendait la cause des templiers. Quel mercenaire sain d’esprit refuserait ? Pas Romen en tout cas.

Bien que le trajet en bateau fut long, rares étaient les moments où l’ennui se faisait sentir. Entre les parties de dés, les tentatives d’entrainement, l’entretien et les taches du navire, tout le monde trouvait son compte. Lorsqu'ils accostèrent à Saint-Jean d’Acre, Romen Koreldy réalisa qu'il allait en effet mener une nouvelle vie, mais pas celle à laquelle il aurait put s’attendre.
Vous & Nous
▬ Pseudonyme ::Azeldek
▬ Âge Réel ::20

▬ Crédits de l'avatar ::Je ne le retrouve que sur des blogs.. --' (honte à moi)

▬ Expérience RP ::Presque deux ans ici maintenant.
▬ Votre présence ? ::Chaque soir si possible.

▬ Multi-comptes ? ::Oui, Cahin

▬ Comment avez-vous connu le forum ? ::DC Cahin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Romen Koreldy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's Creed Reload :: ▬ Welcome to the Animus program ▬ :: Synchronization ▬ :: »» Bibliothèque des Archives :: ≡ Hors-la-Loi-
Sauter vers: