Ezio Auditore da Firenze


pegi
 
[!] FORUM FERMÉ [!]

Les nouvelles inscriptions ne sont plus acceptées. Pour plus d'informations sur la fermeture du forum, merci
de vous rendre sur ce sujet : cliquez ici.


Partagez | 
 

 Ezio Auditore da Firenze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatarEmploi : Maître-Assassin
Localisation : Italie/Rome

MessageSujet: Ezio Auditore da Firenze   Dim 21 Sep - 17:30

Ezio Auditore

« Il faut se battre contre l'oppresseur. Ensemble, nous serons plus fort ! »


Informations Générales



Nom :Auditore
Prénom :Ezio
Surnom :/

Âge :44 ans
Sexe :masculin

Date de naissance :24 juin 1459
Nationalité :florentine/italienne
Lieu de naissance :Florence



Synchronisation


Groupe :Assassin
Armes :Deux lames secrètes et une épée

Ancêtre(s) :Altaïr Ibn La'Ahad
Descendant(s) :Desmond Miles

Période ? :Assassin's Creed Brotherhood

Données Physiques

Poids :76 kg.Taille :1m 80
Yeux :marronCheveux :brun
Corpulence :
Sa carrure général fut fine et élégante, à l'allure d'un gentilhomme. Il développera une musculature après plusieurs années d'entraînements, ainsi qu'une agilité hors paire. Dans sa jeunesse, il pouvait paraître prétentieux avec ses attitudes hautaines et désinvoltes. Avec l'âge il mûrit et devient plus sage et posé, essayant d'adopter la réflexion avant l'action (même s'il reste toutefois un homme d'action au sang chaud)

Marque(s) Corporelle(s) :Il possède une cicatrice sur la lèvre.
Objet(s) fétiche(s) :

Est-ce qu'il en possède un ? Il avait cédé un pendentif à une personne auquel il tenait de tout son coeur... Seul lui sait où elle se trouve désormais, ainsi qu'un objet qui a une vraie valeur sentimentale... Est-ce un pendentif après ? Peut-être que oui, peut-être que non.

Accessoire(s) :

En plus de ses précieuses lames et sa fidèle épée, Ezio sait utiliser la plupart des armes grâce à l'enseignement de son oncle, Mario. Il maîtrise évidemment la dague, les dagues de jet, également l'arbalète qu'il attache dans son dos. Il est capable de se battre avec des haches, épées en tout genre, mais aussi des armes un peu plus lourdes comme les piques et hallebardes des gardes. Pour parfaire sa fuite, il utilise un précieux cadeau de son oncle : la bombe fumigène.

Données Mentales
Phobie ? :

Ezio n'a pas de phobie particulière, à moins peut-être celle de perdre davantage de ses proches... Ayant perdu son père, ses deux frères, avoir à l'esprit qu'il pouvait voir à tout moment sa mère et sa soeur assassinées elles aussi l'aurait rendu fou s'il n'avait pas eu d'entraînement. Le long de sa vie, il apprendra à tuer, devenir un bon assassin, mais rien ne sauvegarde de la mort, même pas une lame... Car des personnes, il continuera à en perdre, subissant la douleur qui vient souvent en compagnie.

Manie(s) ? :

Ezio a la fâcheuse tendance à levé un sourcil pour faire passer certaines émotions : que se soit la contrariété, à l'hilarité, ou encore lorsqu'il parle avec une femme et qu'il lui sort son charme légendaire. Il a également le sourire facile, suivant les émotions ou le charme naturelle.

Rêve :

Il est passé par plusieurs rêves... ou cauchemars. Le désir de vengeance le suivre pendant plusieurs années, suite à quoi ses proches lui firent comprendre qu'il devra trouver autre chose que ce sentiment pour avancer... L'aveuglement n'amène à rien, et ça Ezio finit par le comprendre. En voyant la détresse du peuple de Rome, c'est un tout autre sentiment, et un nouveau rêve que l'assassin construit : Celui de libéré le peuple de l'oppression des Borgia et de se battre pour en finir avec leur tyrannie.

Caractère :

L'émotion. De grandes émotions. Cette personne est doté de précieux atouts mais aussi un mauvais caractère par moment.
Son côté impulsive lui aura donné de nombreux ennuis, et lui en donnera toujours, car Ezio n'y va pas de main morte, surtout lorsqu'il s'agit de défendre des principes ou ses proches. L'émotion qu'il dégage est une espèce de force, pouvant se transformer en arme meurtrière qui lui permet d'agir avec autant de précision dans ses mouvements, alors qu'il abat ses ennemis.
Loyale, il respecte les autres, avec le temps en tout cas, car il apprendra à voir la valeur des gens, qui sont capables de faire milles choses, avec ou sans entraînement particuliers. Admiratif des nouvelles expériences, Ezio est capable de se montrer curieux.
Il peut parfois se montrer trop passionner, surtout avec les femmes, qu'il adore particulièrement. L'endurcissement de l'âge l'aidera à canaliser... Quoi que cela ne l'empêchera jamais d'être un bon charmeur. La douleur de certains événements de sa vie le rendront un peu amer sur certains sujets, sombre et pensif par moment...
Devenant plus posé et sage qu'à l'époque, Ezio devient tout doucement un maître assassin respecté de ses disciples à Rome, avec qui il reconstruit la Confrérie dans cette ville. Il acquiert le don d'observation, et grâce aux conseils et enseignement de Machiavelli, deviendra un bon mentor.
Ezio reste une personne catégorique, et certains de ses principes... Il est impossible de lui faire croire que Cesare est doux comme un agneau, ayant les pieds parfaitement sur terre. Il sait écouter, ce qui lui permet d'apprendre à analyser les situations et à agir rapidement, sauf s'il lui manque des éléments. Devenant de plus en plus prudent, il est presque à la limite de la paranoïa, surtout à une époque où il ne voulait pas que sa soeur ne prenne les armes. Il prend finalement conscience qu'il pouvait avoir confiance en sa famille, et en ses amis aussi, qui savent se défendre. Ezio avait parfois l'impression qu'il était le seul à pouvoir faire quelque chose pour aider le peuple de Rome, et prenait son rôle très à coeur... Finalement, il aura permis la libération du peuple romain, mais juste en tant qu'instrument, provocateur, intervenant... Et ceci lui convient très bien.

Sexualité :Hétérosexuel
Biographie


Qu'est-ce qu'une vie lorsqu'elle devient un parcours dans les enfers ?

Lorsque vous êtes jeunes, vous ne vous posez pas ce genre de questions. Vous vous pensez fort, prêt à affronter tous les obstacles, qui ne sont, en fin de compte, pas grand chose. Ma jeunesse ressemblait à celle de n'importe qui.

Je nais le 24 juin 1459, dans la merveilleuse Florence. Je suis issu d'une famille aisée, mon père, Giovanni Auditore, étant un riche banquier et ma mère, Maria Auditore, une mécène reconnue. Je vis une enfance dans l'insouciance, devenant un noble aristocrate, charmeur, un peu voleur et... Oui, certes, je ne suis pas le parfait exemple de l'aristocratie, j'avoue. J'étais libre, rien ne m'arrêtait.
A ma 17ème années, cependant, tous basculent... Je vis la chose la plus effroyable de ma vie, en voyant mon père et mes deux frères se faire exécuter, suite à une conspiration... C'est à ce moment là que je découvre une partie de la vérité sur ma famille, et même si je ne sus pas grand chose, mon seul désir était d'agir. De me venger.
Je décide de traquer et de tuer l'homme qui trahis ma famille. Ce nom qui restera à jamais dans ma mémoire, étant ma première victime... Uberto Albert.

Suite à cela, j'ai dû fuir avec ma mère et ma soeur, loin de Florence. Nous sommes recueillis dans la villa de mon oncle Mario à Monteriggioni. Il m'incite à rester pour me battre, alors que je ne souhaitais que fuir pour protéger ma famille...
Il réussit à me convaincre en me dévoilant toute la vérité sur ma famille. Qu'elle fait partie d'une Confrérie d'Assassins, depuis des générations. Ils se battent contre un seul ennemi juré : les Templiers... Il ne m'a pas fallu longtemps pour me ranger de leurs côtés et poursuivre ma vendetta pour venger la mort de mon père et de mes frères.

Une traque qui dura de longues années à travers l'Italie, cherchant chaque têtes responsables de ce complot. Plus j'avançais, plus je m'engageais dans de sombres révélations, là où je me rends compte que la conspiration cachait bien plus de choses. Je m'allie à de grands noms tel que Laurent de Medicis ou Leonado da Vinci, qui m'aideront à arrêter les Pazzi, eux aussi impliqués dans la conspiration des Templiers.

Il me faudra des années pour comprendre l'objectif de tout ceci... Les templiers parlent d'un Sanctuaire, ils parlent aussi de la Pomme d'Eden. J'apprends petit à petit les tenants et aboutissants de cette histoire via des Codex d'un certain Altaïr, lui même un assassin de la Confrérie à l'époque de la Croisade. Je sus qui je devais traquer, un certain "Espagnol" sous le vrai nom de Rodrigo Borgia. Il détenait un objet dont je n'imaginais même pas la véritable importance... Je deviens Assassin après avoir dérobé cette pomme.

Evidemment, les complications arrivent, surtout à cause de cet artefact. Je ne réussis pas à garder la pomme... Voulant la mettre à l'abris, la ville de notre alliée Caterina Sforza se fait assaillir. Nous parvenons à repousser les frères Orsi, mais la pomme n'était plus là. Différents événements me font aller et venir, de l'Espagne et de Florence pour arrêter Savonarola. Et quelques mois passent, alors que la pomme était à ma portée, je le sais...

C'est en 1499 que j'infiltre le Vatican pour trouver le Sanctuaire, ainsi que Rodrigo Borgia, devenu entre temps le pape Alexandre VI. J'arrête les méfaits de Rodrigo... Et lui laisse la vie sauve.
On me le reprochera plus tard de ne pas l'avoir tué. Mais j'avais passé des années à détruire des vies à tant de personnes... J'étais las.
Tout ce qui comptait, c'était d'avoir récupéré la pomme et... Et j'ai su, sans savoir comment, ouvrir un mur dans le Sanctuaire.

Parfois, dans votre vie, une chose inexplicable vous arrive et vous n'arriverez jamais à comprendre...
Je reçus le message d'une personne sous une forme étrange, on aurait dit un fantôme, du nom de Minerve. Cela fait une drôle de sensation de se dire que l'on parle à une divinité... Elle me conte ce qui c'est passé avant, ce qui se passera bien plus tard. Sauf qu'elle parlait à une personne qui se trouvait dans mon dos. Et alors que mes yeux scrutent les alentours, ne voyant rien, je lui demande de m'expliquer. "Je ne parle pas à toi, tu n'es qu'un messager"... Celui d'un certain "Desmond".

Encore un nom qui restera dans ma mémoire. Sans que je comprenne quoi que se soit...

Comme disait Mario, ce n'était plus de notre ressort. Le sort du monde dans le futur, tout ceci nous dépasse complètement. Je rêve du repos, de poser les armes... Mais rien ne se passe comme on le voudrait, n'est-ce pas ?

Cesare Borgia, fils de Rodrigo, attaque la villa de mon oncle, exécute froidement ce dernier, vole la Pomme et enlève la belle Caterina sans que je ne puisse rien faire...
Je suis contraint d'aller à Rome, blessé, et j'ai peu de souvenir sur le comment je suis arrivé dans une maison dans les alentours de la ville... Je découvre par le biais de ma soigneuse qu'un homme m'avait amené ici, ainsi que les affaires sur la table. Mes vêtements d'assassin...
Finalement, je reprends le travail. La ville de Rome était sous pression tyrannique des Borgia. Le peuple subissait les forces qui se baladaient dans les rues, appliquant des lois ignobles. Je ne pus le tolérer, et avec l'aide de mon ami Machiavelli, je rassemble nos alliés et reconstruit petit à petit la Confrérie des Assassins à Rome.
Nous déclarons ouvertement la guerre aux Borgia et nous réussîmes à déjouer tous leurs plans. De fil en aiguille, à la libération de Caterina, passant par la conquête de toute une ville, recrutant de braves hommes et femmes prêts à se battre, je monte jusqu'à Cesare Borgia... La Pomme en ma possession, il n'est pas compliqué de mettre en déroute ses dernières forces armées.

C'était à ce moment là que je me rendais compte que je ne pouvais pas garder la pomme. Son pouvoir ne devait pas rester entre les mains des hommes. Pas maintenant...

Cesare est enfin arrêté pour meurtre et inceste. Il me faut encore le retrouver en Espagne à Viana, car mon plus grand ennemi avait réussi à prendre la fuite. Au milieu d'une guerre atroce, Cesare à la tête d'hommes, je me sers à nouveau de la Pomme, une dernière fois, pour l'arrêter. C'est dans le duel le plus terrible de ma vie que je terrasse Cesare, le voyant chuter des murs du château.

C'était terminé. Enfin terminé. Toutes cette histoire, toutes cette vie de meurtres...

Et comment reprendre le cours de la vie lorsque l'on sort de l'enfer ?

Je cherche encore la réponse, aujourd'hui en Italie à Rome, en l'an 1507. J'ai 44 ans, épuisé de cette vie de violence.
Toutefois, je prends le temps de faire encore une dernière chose avant de laisser tout ça derrière moi. La Pomme. Comme je le pense, je ne peux pas la garder. Elle restera dans les profondeurs du Colisée de Rome, cachée. C'est sans doute la meilleur solution...

Sans doute. J'espère... J'ai encore à faire. La Confrérie à Rome est construite sur de bonnes fondations, mais j'ai encore deux, trois petites choses à voir, avant de pouvoir retrouver un repos bien mérité.

Les problèmes arrivent toujours nombreux, sans crier gare.

Je suis loin d'imaginer combien c'est vrai...
De retour dans mon bureau à Rome, alors que les novices et assassins s'entraînaient à côté, j'étudie à nouveau les Codex d'Altaïr. Il indique qu'il avait en sa possession un artefact ressemblant à la Pomme d'Eden... La même que celle que j'ai caché ? Comment, en ce monde, peut-il existait pareils objets ? J'ai voulu tourner le dos à tout ça mais malheureusement la curiosité finit par me ronger et je ne peux m'empêcher de relire tous les Codex. Tout ce qu'il disait m'amènent à d'autres questions... Je fais de nombreux allées-retours entre les bibliothèques de Rome, Florence, Venise et même Milan pour en savoir davantage...

C'est d'ailleurs en revenant à Rome, suite à un de ces voyages que j'aperçu certains de mes hommes en pleine altercation avec des gardes de la ville. Mais ?! Que se passe-t-il ? Je cours vers eux, grimpe sur les toits. Et alors que je m'apprête à sauter pour passer d'un toit à l'autre, on m'agrippa le bras, juste le temps de me faire perdre de l'élan... Par tous les saints ! .........



Le réveil est violent. J'ouvre les yeux sur mon plafond... Je rassemble mes esprits, et me rends compte que je me trouve dans mon lit, dans ma chambre, au sein de la Confrérie.
Que... Ce n'était qu'un rêve ?

Vous & Nous
▬ Pseudonyme ::welodya, Yellinn
▬ Âge Réel ::22 ans

▬ Crédits de l'avatar ::7Narwen sur Deviantart

▬ Expérience RP ::Petite expérience rp de quatre ans environ ^^
▬ Votre présence ? ::Aussi souvent que possible avec les cours et le reste !

▬ Multi-comptes ? ::Kadar Al'Sayf alias Kadou

▬ Comment avez-vous connu le forum ? ::Divine providence !


Dernière édition par Ezio Auditore le Dim 21 Sep - 22:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarEmploi : Maître-Assassin
Localisation : Italie/Rome

MessageSujet: Re: Ezio Auditore da Firenze   Mar 25 Nov - 18:38

- Relation -


Ami(e)s

Altaïr Ibn La'Ahad
ÉCRIRE ICI


Desmond Miles
ÉCRIRE ICI


Ami(e)s

Siah Khazen
ÉCRIRE ICI



Ennemi(e)s

Cesare Borgia
ÉCRIRE ICI

Prénom Nom
ÉCRIRE ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarEmploi : Maître-Assassin
Localisation : Italie/Rome

MessageSujet: Re: Ezio Auditore da Firenze   Mar 25 Nov - 18:50

- Suivis des RPs -


RP avec Siah
Dio sacro (En cours - Jérusalem (1191)


ÉCRIRE ICI


RP avec Altaïr et Desmond
Les vertiges du passé (En cours - Rome (1496)


ÉCRIRE ICI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ezio Auditore da Firenze   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ezio Auditore da Firenze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's Creed Reload :: ▬ Welcome to the Animus program ▬ :: Synchronization ▬ :: »» Bibliothèque des Archives :: ≡ Assassins-
Sauter vers: