Siah Khazen


pegi
 
[!] FORUM FERMÉ [!]

Les nouvelles inscriptions ne sont plus acceptées. Pour plus d'informations sur la fermeture du forum, merci
de vous rendre sur ce sujet : cliquez ici.


Partagez | 
 

 Siah Khazen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatarEmploi : Courtisane
Localisation : Jérusalem

Humeur : Aiguicheuse

- L'Envoûteuse -
MessageSujet: Siah Khazen   Lun 22 Juil - 23:43

Siah Khazen
« Quelle sorte de "lame" cachez-vous donc ? »


Informations Générales


Nom : Khazen
Prénom : Siah
Surnom : L'envoûteuse

Âge : 23 ans
Sexe : Féminin

Date de naissance : 21/11/1168
Nationalité : Syrien
Lieu de naissance : Âcre


Synchronisation
Groupe : Partisan (Assassin)
Armes : Aucune hormis ses charmes.

Ancêtre(s) : Aucun
Descendant(s) : Aucun

Période ? : Assassin's Creed
Données Physiques
Poids :53KgTaille :1,68m
Yeux :Vert clairCheveux :Brun
Corpulence : Elancée et svelte

Marque(s) Corporelle(s) : Pas vraiment une "marque corporelle" dans le sens premier du terme mais plutôt dans le sens psychologique : Siah est stérile.
Objet(s) fétiche(s) : Aucun
Accessoire(s) : De nombreux bijoux, en bronze et en or, offerts par ses clients.
Données Mentales
Phobie ? : Être seule et abandonnée.
Manie(s) ? : Tortiller ses cheveux ou se mordiller la lèvre inférieure quand elle réfléchit.
Rêve : Aucun, elle a cessé de rêver depuis longtemps.

Caractère : Belle et Douce ▬ C'est souvent par ces termes que la majeure partie des clients du bordel où elle travaille la décrive. Néanmoins, Siah sait très bien dans quel milieu elle vit et comment il faut s'y prendre pour survivre : « Je suis ce que les clients veulent que je sois. Pas qui je suis dans le monde véritable. Ils veulent du rêve. Je leur en vends. » Dure réalité ? Elle s'en accommode sans le moindre problème, aimant à jouer à ce jeu perpétuel des masques et des apparences.

Redoutable et Enflammée ▬ Voilà des termes qui la décrivent telle qu'elle est réellement. N'en déplaise à personne, Siah sait ce qu'elle veut et ce qu'il faut sacrifier et faire pour y parvenir. Aussi enflammées que les danses qu'elle exécute à l'occasion, aussi redoutable que les charmes qu'elle sait mettre en œuvre pour parvenir à ses fins. Si les hommes mènent leurs combats dans le sable et la poussière à coups de lances et d'épées, elle mène sa propre bataille entre des draps de soie sous des murmures suaves et des regards envoûteurs.

Sexualité : Hétérosexuelle
Biographie
Née à Âcre, Siah vivait de ses rêves de petite fille. Ses parents n’étaient pas des plus aisés. Son père travaillait dur au port au déchargement et stockage des marchandises, et sa mère restait à la maison pour s’occuper de sa fille. Une vie guère réjouissante mais qui les satisfaisait tous trois. À cette époque, les croisés occupaient déjà la ville. Il lui arrivait, parfois, d’en croiser quelques-uns au détour d’une ruelle ou même d’apercevoir, de loin, ceux que l’on nommait les Templiers.

Siah aimait écouter les récits que sa mère lui racontait. Des récits qu’elle avait elle-même entendu par des conteurs des rues. Des récits parlant d’aventures sur les mers, de batailles épiques dans le désert, de belles princesses épousant un prince aimant… La petite fille se nourrissait de ces histoires, désireuse d’épouser, elle aussi, un beau prince et de partir vivre avec lui dans son royaume. Des rêves d’enfant. Des rêves d’innocentes. Des rêves qui volèrent bientôt en éclat.

La guerre frappa. Violente. Soudaine. Aussi soudaine que la pluie de pierres meurtrières qui tomba un soir sur la ville, abattant et détruisant des maisons et des civils. Les cris et les pleurs se mêlaient à la pluie mortelle. Ce que vit Siah ce soir-là fit à jamais voler en éclat ses rêves d’enfant. Des morts, des êtres agonisants et suppliant qu’on les aide… et les Croisés achevant ces hommes et ces femmes, marchant sur les cadavres. Ce soir-là, Siah vit le vrai visage de la réalité dans laquelle elle vivait, loin de ses illusions bercées de princes et de princesses et de royaumes lointains.

Ses parents décidèrent de partir de la ville dès le lendemain afin de gagner Jérusalem. Le fait de vivre perpétuellement dans la crainte d’un nouvel affrontement entre Croisés et Sarrasins devenait insupportable. Le voyage fut long, pénible. Un voyage durant lequel Siah ne prononça pas le moindre mot. L’enfant faisait le deuil de ses rêves, les enfermant à jamais dans une boîte pour ensuite en jeter la clé. Elle avait compris. Compris qu’aucun prince ne viendrait la chercher pour en faire sa princesse avant de l’emmener dans son royaume pour y vivre heureux.

L’installation à Jérusalem fut difficile. Le peu d’argent qu’ils avaient réussi à sauver ne leur permettait pas de s’acheter une demeure digne de ce nom. Ils se contentèrent grandement d’une petite bicoque dans le quartier pauvre de la ville. Le père de Siah dut rapidement trouver un nouveau travail. Désespéré, il offrit ses services à un certain Talal. L’enfant ne revit son père que très peu ensuite, parfois très tard le soir où il ne parlait que très peu, murmurant qu’il n’aurait jamais dû accepter ce travail. Les seuls mots qu’il prononça à l’égard de sa fille furent : « Templier » et « Prends garde ». Ce soir-là, ce fut la dernière fois qu’elle le vit. Agression lors d’une escorte des marchandises, paraît-il. Siah savait que la vérité était toute autre.

À seulement treize ans, elle apprit à se débrouiller par elle-même pour subvenir à ses besoins. Sa mère, dont la perte de son mari avait fini par affecter sa santé mentale et physique, tomba rapidement malade. Le vol de nourriture sur les étalages était la seule chose qu’elle parvenait à faire, quand elle n’allait pas mendier un peu d’argent dans la rue. Mais, bien sûr, toutes les « belles choses » finissent par avoir une fin. Un vol de trop, elle se fit attraper par un groupe de gardes qui l’avaient prise en flagrant délit de chapardage. Qui irait sauver une enfant ? Pourtant, elle fut sauvée. Par une femme qui se fit passer pour sa sœur, s’excusant auprès des soldats du comportement de sa cadette. Cette femme se nommait Iliana et était courtisane dans le bordel de la ville. Bordel où elle emmena l’enfant avec elle. Bordel qui devint sa nouvelle famille.

Apprendre l’art de la séduction fut des plus faciles pour Siah tant cela semblait inné chez elle, s’épanouissant après un long sommeil. Elle apprit comment sourire, comment se mouvoir, comment regarder. À seize ans, elle perdit définitivement son innocence. Dans ce nouvel environnement qu’elle faisait sien, Siah devint aussi redoutable que la vipère des sables. Jusqu’à ce que son chemin croise celui des Assassins.

Croiser quelques soldats Templiers n’avait rien d’étonnant. En revanche, se faire coincer dans une impasse par un groupe d’entre eux était une chose qu’elle aurait, fort volontiers, évité. Dans un espace qui n’était pas son terrain de prédilection, Siah n’aurait pu se défendre. Cela aurait pu empirer. Mais ce ne fut pas le cas. L’ombre blanche s’abattit sans crier gare sur ses assaillants, frappant en silence. Ce fut sa première rencontre officielle avec les Assassins. Oh, bien sûr, elle en avait déjà entendu parler. Ils faisaient parti de ces légendes qui courraient de villes en villes. L’ombre blanche de la mort qui frappait sans prévenir, perpétuelle menace impartiale.

Recevoir des hommes de toutes sortes dans le bordel était monnaie courante. Ce qu’elle apprit à l’assassin ce jour-là dépassait tous les espoirs de ce dernier. Sa cible n’avait plus le moindre secret pour lui. Il aurait pu la tuer. Parce qu’elle en savait trop. Néanmoins, avoir une précieuse alliée dans un milieu comme celui-ci n’était pas négligeable. Ce jour-là, ils passèrent un accord. Ce jour-là, elle devint les yeux et les oreilles de la Guilde.

Parce que les Templiers et les Croisés ne les avaient pas sauvés, parce que les Sarrasins avaient détruit sa cité natale, parce qu’ils avaient à jamais brisé ses rêves, elle se jura de faire tout pour leur nuire.

Elle venait d’avoir vingt ans.
Vous & Nous
▬ Pseudonyme :: Angel
▬ Âge Réel :: 23 ans

▬ Crédits de l'avatar :: Dessiné par moi-même

▬ Expérience RP :: Voir fiche Altaïr.
▬ Votre présence ? :: 9/10

▬ Multi-comptes ? :: Altaïr Ibn La'Ahad

▬ Comment avez-vous connu le forum ? :: Voir fiche Altaïr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Siah Khazen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's Creed Reload :: ▬ Welcome to the Animus program ▬ :: Synchronization ▬ :: »» Bibliothèque des Archives :: ≡ Partisans-
Sauter vers: