Troisième Principe : les Statuts


pegi
 
[!] FORUM FERMÉ [!]

Les nouvelles inscriptions ne sont plus acceptées. Pour plus d'informations sur la fermeture du forum, merci
de vous rendre sur ce sujet : cliquez ici.


Partagez | 
 

 Troisième Principe : les Statuts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

- Mentor -
avatarEmploi : Maître Assassin
Localisation : Florence, Palazzio de Cesare Borgia

Humeur : Impassible

- Mentor -
MessageSujet: Troisième Principe : les Statuts   Sam 8 Jan - 16:08

Les Statuts Disponibles

Assassins ▬ Groupe Ouvert
Templiers ▬ Groupe Ouvert
Partisans ▬ Groupe Ouvert - Priorité
Hors-la-Loi ▬ Groupe Ouvert - Priorité
Civils ▬ Groupe Ouvert - Priorité
Descendants ▬ Groupe Ouvert



▬ Les Assassins ▬
Groupe Ouvert        

«  Jamais l’épée ne doit verser le sang d’un innocent. L’assassin doit être discret dans tous ses faits et gestes. Les actions ne doivent jamais compromettre la Fraternité. Tel est notre credo. »
Niccolò Machiavelli

Pour certains, la guilde des Assassins n’est qu’une légende. Quelque chose semblable à de l’eau, que l’on cherche à attraper mais qui coule aussitôt entre les doigts sans qu’on ne puisse totalement l’emprisonner. Quelque chose qui défie l’imaginaire et le commun de la ‘raison’ morale de l’homme. Tout le monde connaît ce mythe, tout le monde sait que chaque légende possède sa part de vérité… mais personne n’a jamais réussi à mettre un jour ceux qu’on nomme les Assassins. Ils sont là, c’est certains. D’où viennent-ils ? Pourquoi sont-ils là ? À quelle fin ? D’aucun ne le sait. Ce qui en découle, c’est uniquement leur existence prenant racine dans des temps immémoriaux. Ils sont dans l’ombre, agissent parmi les ombres et n’en sortent jamais.

L’esprit de la Fraternité est d’autant plus fort que celle d’un grande Famille. On ne devient pas Assassin, on le naît. Les liens du sang et de l’esprit sont transmis de génération en génération. Parfois dénigré, refoulé, tué, les gênes ne mentent pas et seront à jamais là. Que ce soit par prédisposition ou, tout simplement, par héritage familiale depuis des siècles, les lignées d’Assassins ne s’éteindront jamais et demeureront.

Lorsqu’un homme ou une femme décide de devenir Assassin, il obtient le statut d’apprenti. En faisant ses preuves à ses frères, il gravit peu à peu les échelons, parvenant au stade de novice puis d’assassin. Le titre de « Maître Assassin » n’est décerné qu’à une infime poignée d’hommes et de femmes : c’est la reconnaissance et la compréhension du précepte « Rien n’est vrai, tout est permis ». Les maîtres assassins connut à ce jour sont Al Mualim, Altaîr Ibn La-Ahad ainsi que Ezio Auditore. Aucun d’autres n’ont été mentionnés dans les archives d’Abstergo à travers les siècles.

Note importante : En 1191, il est impossible pour une femme d'être Assassin. Votre personnage pourra être Partisan et donc être espionne, informatrice, etc. mais la Guilde des Assassin est exclusivement composée d'hommes.
-----------------------------------------------------------

Capacité : Les Assassins sont les maîtres dans l'art de la dissimulation et, bien évidemment, de l'assassinat. Ils peuvent se fondre admirablement bien dans la foule, écouter les conversation à plus de dix mètres de distance et sont dotés d'une impressionnante agilité et d'une endurance certaine. L'art du combat n'a aucun secret pour eux et ce, que ce soit au corps à corps ou bien en usant de l'arme blanche.

Faiblesse : L'art de la dissimulation implique aussi le fait qu'ils doivent passer aussi bien "invisible" aux yeux de leur cible... qu'aux yeux des civils. Tout acte inconsidéré tel que sauter d'un toit au milieu de la foule ou bien tuer des gardes de la même manière a toute les chances d'apporter un œil méfiant et quelques rumeurs aux oreilles d'hommes qu'il ne vaut mieux pas croiser.

Armes : L'épée, la dague, les couteaux de lancer, lames secrètes... et, bien sûr, leurs poings sont parmi leurs armes de prédilection. Cependant, certains d'entre eux ont une familiarité plus développé avec des arcs ou des arbalètes.






▬ Les Templiers ▬
Groupe Ouvert        

« Nous avons traversé les siècles. Rien ni personne ne pourra arrêter notre volonté de rétablir un autre nouveau monde. Les temps sont venus, les hommes vont apprendre à craindre notre Ordre et ce que nous amenons avec nous. »
Jean Delarivière

Au même titre que les Assassins, les Templiers bien que leur existence aux yeux du monde ne soit qu’une légende dont les derniers vestiges se sont éteins lors de la troisième Croisade. Si les Assassins sont la part d’ombre au tableau, les Templiers pourraient être considérés comme la lumière… de leur point de vue. Leur objectif n’est rien de plus que de révolutionner le monde en y apportant une éternelle paix tel que Dieu le désire et ce, par le biais des fragments d’Éden éparpillés un peu partout sur la planète. La Secte des Templiers est tout aussi nulle part que partout, tout comme les Assassins qui la pourchassent depuis des siècles. Aussi longtemps que les Assassins ont existé, les Templiers étaient là. Et vice-versa.

Difficile est de cerner ce que sont véritablement ces hommes et ces femmes. Des idéologues ? Des êtres désireux de semer l’apocalypse ? Toujours est-il que l’existence de chaque Templier commence principalement dans la pauvreté. Famille désunie, établissement précaire… toutes les excuses sont bonnes et utiles pour accuser un monde en ruine, jusqu’à avoir la volonté de le changer de ses propres mains. N’importe qui est apte à devenir un Templier, pour peu que cette personne possède la foi en ses convictions, en sa volonté de détruire pour mieux recréer.

Les Templiers sont éparpillés en sous ordre, tous ayant un but différent mais chacun rallié à une même cause et obéissant à un même chef : le Grand Maître des Templiers. Parmi ces sous-ordre, l’on peut trouver les Hospitaliers ainsi que les Teutoniques. Jusqu’à ce jour, les principaux grands maîtres connus ont été Robert de Sablé ainsi que Rodrigo Borgia.
-----------------------------------------------------------

Capacité : Les Templiers sont des êtres qui ne reculent absolument devant aucun sacrifice ni fourberie pour parvenir à leurs fins : que ce soit utiliser une population entière ou bien prendre des otages, tous les moyens sont bons à mettre en œuvre. Leur existence ayant disparu ou étant secrète, ils préfèrent tout de même se retrouver dans un lieu peu fréquenter lorsqu'il s'agit de se réunir. Ce sont de fins combattants, bien qu'ils ne soient pas aussi agiles que les Assassins.

Faiblesse : Au même titre que les Assassins, ils se doivent de ne pas faire trop d'écart quand ils ont le besoin d'agir... bien qu'ils n'hésitent pas à tuer des innocents en guise d'exemple à la populace.

Armes : L'épée, l'arc et les flèches ainsi que les poings sont les armes favorites des Templiers.






▬ Les Partisans ▬
Groupe Ouvert - Priorité        

«  Ma petite sœur sait donc manier un couteau. »
«  Et je suis prête à recommencer. »
Ezio & Claudia Auditore

Membres de la famille de templiers ou d'assassins, alliés des deux ordres, proches des causes respectives ; ces personnes ont connaissance de la confrérie des assassin ou de l'ordre du Temple. Leurs responsabilités sont variables, tout comme ce qu'ils savent des projets des deux camps. A force de côtoyer d'assez près la guerre entre les deux factions, ils ont fini par apprendre à se défendre, usant d'armes adaptées à leur statut social.

On retrouve dans ce groupe la plupart des femmes ayant épousé l'une des deux causes, mais aussi les banquiers, les tenanciers de maisons close servant de planques, les contrebandiers des deux ordres. Les choix de carrières sont nombreux mais ont tous pour point commun une fidélité à l'ordre choisit et une obéissance aux ordres des chefs... même si parfois les ordres sont exécutés de manières très "personnelle". Les traîtres font rarement de vieux os parmi les partisants, il est bon de s'en rendre compte avant de rejoindre l'un des deux camps.

Si la grande majorité d'entre eux adhèrent à la cause du groupe pour qui ils travaillent, la plupart d'entre eux ne deviendront jamais Assassins ou Templiers. Soit leur sexe leur interdit cette carrière, soit leur enrôlement fut trop tardif ou encore, leur ordre les juge plus utiles à leur place actuelle. De par leur rôle, ils sont rarement amené a se battre, mais cela peut toutefois arriver.
-----------------------------------------------------------

Capacité : Une connaissance des deux camps et, à plus faible niveau, de certains de leurs objectifs. Ils peuvent être amenés à se défendre et ont pour se faire un niveau similaire à celui d'un garde ou d'un apprenti ; mais devant dissimuler leur allégeance, ils vont privilégier les armes discrètes où qui n'entraîneront pas de questions gênantes (point important : les femmes et les roturiers ne sont pas autorisés à porter l'épée au Moyen-âge ou à la Renaissance)

Faiblesse : Leur capacité de défense reste limitée et pourrait s'apparenter à l'auto-défense actuelle. Ils ne savent pas escalader des façades, sauter de toits en toits ou réaliser des prouesses martiales comme les assassins ou les templiers.

Armes :  Uniquement des armes pouvant passer inaperçues avec leur métier : stylet pour une fille de joies, éventail à lames pour une courtisane, dague pour un contrebandier, poison pour un banquier, etc etc. Ils n'ont pas accès aux armes secrètes des deux ordres.







▬ Les Civils ▬
Groupe Ouvert - Priorité     

« J’ai vu… Non, en fait, ça n’a aucune forme d’importance. J’ai sûrement rêvé. Après tout, qui aurait déjà vu un homme s’élancer dans le ciel tel un oiseau ? »
Forgeron

Bienheureux sont ces civils qui vaquent à leurs occupations en toute innocence et inconscience de cette guerre sous-jacente que se mènent les Assassins et Templiers. Bien que certains d’entre eux aient vus de leurs propres yeux des faits marquants, des faits qui ne laissent pas indifférents… leur esprit relègue bien souvent ce genre de chose au rang de « à oublier ». Le genre humain est ainsi, s’effrayant de ce qu’il n’est pas apte à comprendre et à saisir et, le cas échéant, ne se gênant pas pour détruire ce qu’il juge être une menace pour lui.

Hommes ou femmes du peuple ou bien nés d’une famille bourgeoise et aisée… il y a tant de facettes et d’êtres qui vivent ainsi selon leurs envies et bon vouloir, ne se souciant guère de quoi sera fait demain ou, au contraire, ayant pour projet de fonder une famille et de vivre heureux jusqu’à ce que la mort nous sépare. Après tout, peut-on en vouloir à des êtres désireux de mener leur propre vie ?

Néanmoins, ils arrivent que certains civils aient connaissances de ces deux légendes qui s’affrontent dans l’ombre. De prêt ou de loin, il n’est pas rare qu’un homme ou une femme du peuple se retrouve être l’allié d’un Assassin ou bien d’un Templier. Après tout, les informations les plus sûres sont celles que l’on obtient dans l’antre même de l’araignée… et son aide aussi. Bien ou mal, seul ceux qui sont amenés à faire un choix savent suivre ce que dictent leurs actes et leur conscience.
-----------------------------------------------------------

Capacité : Aucune, ce sont des hommes et des femmes "normaux". Certains sont forgerons, marchands d'arts, peintres, simples soldats, banquiers et tant d'autres.

Faiblesse : Aucune, ce sont des hommes et des femmes "normaux".

Armes : Aucune à proprement parler. Ils ne sont guère portés "combat" bien que le genre humain possède un instinct de survie fort appréciable dans certaines circonstances : la fuite, entre autre.






▬ Les Hors-la-Loi ▬
Groupe Ouvert           

« Nous sommes là sans l’être. Ceux qui désirent nous voir le peuvent, ceux qui nous pourchassent ne suivent que de la fumée. C’est ça survivre dans cette ville. Peux-tu faire mieux ? »
Luce Rosalì

Courtisanes, mercenaires et voleurs. C’est ainsi que l’on peut résumer le « peuple » qui constitue les Hors-la-loi. Ils vivent au gré des mœurs de la ville qu’ils côtoient, ne se gênent absolument pas pour y mettre leur grain de sel avant de disparaître aussitôt après. Les Hors-la-loi ne prennent que rarement partis. Cependant, si leur « chef » se retrouve mêlé à un camp ou un autre, il n’est pas rare que le reste des hommes et des femmes suivent ce qu’ils ou elles jugent être un père ou une mère pour eux.

Les courtisanes se rassemblent principalement entre elles. De part la lubricité de certains individus errant dans les villes, il est extrêmement rares de trouver une femme seule et non accompagnée… en particulier lorsque cette femme s’avère être fort séduisante. Hormis si elle sert d’appât, bien sûr. Bien plus souvent en groupe de quatre personnes voire plus, ces femmes mettent tous leurs atouts de leur côté et n’hésitent pas à user de leurs charmes pour séduire et embobiner l’esprit des personnes ayant eu le malheur (ou le délice ?) de croiser leurs regards. Chaque courtisane appartient à la maison close de la ville dans laquelle elle se trouve. Pour elles, il s’agit avant tout d’un foyer, d’une forme de salut pour ces femmes ayant vécu dans la misère et bien décidé à reprendre leur revanche sur la vie de manière assez… osée. La « Mère Supérieure » dirigeant le bordel où vivent ces charmantes demoiselles protègent farouchement ses filles. La solidarité et l’esprit de famille est de mise chez celles que la vie a voulu jeter.

Les voleurs, de même que les courtisanes, agissent principalement en groupe ou bien en duo. Cela dit, il n’est pas rare de bousculer un jeune homme qui en profitera allègrement pour vous dérober votre bourse avant de disparaître rapidement dans la foule. Les voleurs se regroupent sous une Guilde, la solidarité y est de mise… même si les trahisons y existent aussi, malheureusement. À Venise et Rome, les deux maîtres de guilde sont Antonio ainsi que La Volpe.
-----------------------------------------------------------

Capacité : Un atout considérable en dissimulation, les voleurs comme les courtisanes savent faire preuve de discrétion pour pouvoir évoluer comme ils l'entendent. Leur agilité est d'ailleurs de mise pour leurs agissements. Les mercenaires, eux, sont davantage axés sur le combat et le maniement des armes. Autant peuvent-ils se confondre avec de simples citoyens, autant ils ne font preuve d'aucune discrétion quand il s'agit d'abattre un ennemi.

Faiblesse : Contrairement aux courtisanes qui peuvent séduire les gardes afin de s'en sortir indemne, les voleurs n'ont que le choix de s'enfuir dès qu'ils se font repérer. Quant aux mercenaires, ils ne prennent aucun gant : ils foncent et se battent jusqu'à ce que la tête de leur ennemi tombe... ou la leur.

Armes : Aucune à proprement parler. Leur art réside dans la "dissimulation", non pas dans le combat. Pour les mercenaires, ils sont aptes à manier principalement les épées et les haches.






▬ Les Descendants ▬
Groupe Ouvert          

«  Notre mémoire est inscrite dans nos gênes. C’est inné, personne ne déroge à ça ni ne peut nier ce qu’il a été par le passé. Nous sommes les descendants de ces grands hommes, à nous de continuer leur devoir. C’est notre combat. »
Lydia Amarante

Liés par le sang à leurs ancêtres. Templiers, Assassins, Hors-la-loi ou bien civils… peu importe car leur Destin les a placés là où il le désirait : leur passé est écrit à jamais dans l’Histoire et la mémoire de ceux qui ont vécu la même chose qu’eux. Certains refusent de suivre la voie qui leur est tracée. D’autres choisissent un moyen détourné de parvenir à ce que désiraient leurs aïeux. Est-il utile de préciser que, quoiqu’il advienne, on ne peut nier ses origines et son passé à jamais gravé dans ses gênes ?

Recrutés ou bien tout simplement enlevés par la société d’Abstergo, ils n’ont d’autres choix que de se plier à la volonté de leurs « bourreaux ». Mais en se retrouvant propulsé dans le passé, leurs idéaux et ce qu’ils semblaient connaître sur leurs ancêtres peut être chamboulés à tout jamais. Après tout… ce n’est pas tous les jours que l’occasion leur est donné de pouvoir rencontré ce par qui leur Destin a été scellé.
-----------------------------------------------------------

Capacité : Les mêmes que leurs ancêtres.

Faiblesse : Les mêmes que leurs ancêtres.

Armes : Le combat au corps à corps ainsi que le maniement des armes à feu.





Dernière édition par Altaïr Ibn La'Ahad le Mer 1 Juin - 0:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nuxcia.deviantart.com
 

Troisième Principe : les Statuts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Assassin's Creed Reload :: ▬ Welcome to the Animus program ▬ :: Principes de l'Assassin ▬-
Sauter vers: